C’est lundi, que lisez-vous? #202#

27 avr

c'est lundi

(logo réalisé par mes soins)

Qu’est-ce que j’ai lu cette semaine?

Les Petites reines de Clémentine Beauvais

couv2638100

The Gentlemen’s Alliance Cross – 2 de Arina Tanemura

couv54597559

La Malédiction de Neferet de PC & Kristin Cast

couv8759632

KGI – 6. Sans Pitié de Maya Banks
couv50875767

Qu’est ce que je lis en ce moment ?

Sous influence de A. Meredith Walters

couv35425888

 Qu’est ce que je lirai la semaine prochaine ?

Et oui, j’ai changé mon programme en cours mais 2 copines blogueuses ont réussi à me laisser tenter par le livre ci-dessus (Mylène et Candyshy pour ne pas les nommer)! Bon j’étais déjà tenté j’avoue mais je pensais le lire plus tard! hihi
Du coup, comme j’ai reçu de nouvelles petites choses dans ma BAL cette semaine (je pense que la factrice a compris ma passion pour les livres! lol), je pense continuer ma semaine avec le dernier Pépix Le Journal de Gurty, et après je me lancerai dans Divergente raconté par Quatre!

A très vite pour les chroniques à propos de toutes ces lectures!!

 

Bonne semaine!

Et vous que lisez-vous?

 Les autres participants à ce rendez-vous sont chez Galleane !

Et n’oubliez pas le concours des 5 ans du blog!
Vous avez jusqu’à ce soir minuit pour tenter votre chance!! (cliquez sur l’image!)
concours

Les Petites Reines de Clémentine Beauvais

24 avr

couv2638100Titre : Les Petites Reines

Auteure : Clémentine Beauvais

270 p.

Sarbacane, 2015 (Exprim’)
Résumé :
À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.
********************
Les premiers mots
Ça y est, les résultats sont tombés sur Facebook : je suis Boudin de Bronze.

 

 ********************
Ce que j’en ai pensé

C’est le mois de Clémentine Beauvais chez Sarbacane! Après l’excellent Carambol’Ange (coll. Pépix cf. ma chronique parue ce mercredi sur mon blog), me voici de retour avec son dernier roman paru dans la désormais célébrissime collection Exprim‘.

Mireille Laplanche est une jeune ado au physique ingrat mais à l’intelligence vive. Depuis trois ans, elle subit le mépris d’un ancien camarade d’école qui établit un classement, celui des trois filles les plus moches du collège, alias le classement des Boudins! et cette année contre toute attente, Mireille perd sa première place au profit de la troisième. Mireille va alors aller à la rencontre des autres « gagnantes » : Astrid, le boudin d’or (fan inconditionnelle du groupe Indochine, tout juste arrivée de Suisse!) et la jeune Hakima (qui est en 5ème). Toutes les trois vont très vite bien s’entendre et monter un plan d’enfer : elles vont aller crier leur vérité à la garden party du 14 juillet à Paris! Le rendez-vous est pris : Mireille ira rencontrer son père biologique, Astrid rencontrera Indochine et Hakima (accompagné de son grand frère Kader, blessé et handicapé depuis la guerre) ira dire la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé là-bas!
Comment y aller? En vélo bien sûr! Elles retapent d’anciennes bicyclettes ainsi qu’un « pick-up qu’elles tireront pour transporter leurs affaires.
Comment financer ce voyage? En vendant des boudins fabrication maison bien évidemment!
Leur épopée va alors susciter beaucoup d’interrogations : pourquoi font-elles ça? Montrer qu’elles ne sont pas que des boudins? Veulent-elles maigrir? Quel est leur message? et leur aventure va prendre une tournure à laquelle elles n’avaient pas pensé! Les journalistes vont les suivre, les réseaux sociaux aussi. Dans certaines étapes elles seront accueillies comme des stars. En l’espace de quelques jours, elles vont vivre un concentré d’émotions et d’événements, qui vont les faire mûrir, qui vont les changer. Elles finiront par voir les choses autrement…
Mireille est la narratrice de ce récit. Elle est une jeune fille peu commune. Son physique lui a forgé un caractère fort et passionné. Quand elle a une idée en tête elle ne l’a pas ailleurs. Elle est têtue, obstinée, déterminée… mais elle a aussi un cœur gros comme ça! D’un premier abord, on a l’impression qu’elle fonce sans faire attention aux autres, qu’elle embarque les autres dans son sillage mais au final on voit bien qu’elle est attendrie par le vécu de ses compagnons de route, par les expériences vécues par les gens qu’elles vont rencontrer.  Mireille est une jeune ado qui a énormément de répartie. Elle a toujours une réponse, une explication, souvent maladroite mais tellement touchante. J’ai aimé cette jeune fille. En fait, j’ai aimé les quatre héros de ce roman. tous les quatre sont complémentaires, leurs caractères se répondent
L’expérience que le lecteur vit à leurs côtés est une expérience qui forge le caractère, une expérience unique de la vie, une aventure humaine.

Par ce roman, Clémentine Beauvais interpelle sur les harcèlements psychologiques que peuvent vivre les ados, qui malheureusement de nos jours, prennent une ampleur démesuré à cause des différents réseaux sociaux. Harcèlements qui tournent souvent au drame, mais ici l’auteur réussit à en faire une force pour ses trois boudins, des boudins dont on finit par oublier le physique : comment quoi les héros peuvent être moches et gros et ce n’est pas pour ça qu’on ne les aimera pas! C’est un roman où l’arroseur finit arrosé! C’est un roman qui véhicule beaucoup d’émotions et de vérité.

En bref…

Les Petites Reines est un roman qui respire le bonheur, l’envie d’avancer malgré les embûches de la vie, malgré la bêtise humaine. un roman qui appelle à passer outre les apparences!

Et si on rejoignait les Boudins, à bicyclette…..

Merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture!

LOGO EXPRIM

Manga no Mokuyõbi [129]

23 avr

Bonjour tout le monde!

 

Voici ma lecture manga de la semaine!

 

 

couv30645248The Gentlemen’s alliance cross de Arina Tanemura

Hainé Otomiya est une jeune fille dynamique mais qui cache un douloureux secret. Adoptée par une famille très riche, Hainé a été « vendue » par son père pour régler ses dettes. Hainé entre dans une école d’élite où les élèves sont classés en trois catégories. Hainé est secrètement amoureuse de Shizumasa dit « l’empereur ». Fortuitement, elle devient son gade du corps et entre ainsi au conseil des élèves. C’est le début d’une grande aventure : elle se retrouve plus près de celui qu’elle aime, mais également au centre d’une lutte pour le pouvoir!

Nouvelle série entamée cette semaine. Série terminée en 11 tomes.On fait la connaissance d’Hainé, l’héroïne de ce shojo et de son univers. Fille de bonne famille, elle a été « échangé » par son père contre une grosse somme d’argent afin de renflouer la société familiale. Honteuse d’un tel comportement, elle s’est toujours démenée pour avoir sa place dans sa nouvelle famille (très accueillante et qui ne lui demande rien en plus). Elle entre dans une école un peu particulière où différentes « castes » : les bronzes, les argents et l’or. On y entre selon sa fortune et son mérite. Seul un élève peut appartenir à la catégorie « or », il s’agit du chef du conseil des élèves – ici Shizumasa Togu.

Hainé est tout en bas de l’échelle mais se démène pour entrait dans les Argent et se rapprocher de Shizu dont elle est amoureuse!Dans ce premier tome il y a vraiment beaucoup beaucoup de chose : l’auteur met en place ses personnages, son intrigue et il y a déjà pas mal de rebondissements.
Du coup, j’ai eu un peu l’impression de me perdre dans tout ça car en plus certains personnages se ressemblent beaucoup mais j’ai quand même envie de savoir où tout ça nous mène donc j’ai déjà commencé le tome 2!

Et vous, vous connaissez ce manga ?

A très bientôt pour de nouvelles lectures!

 

PS : Vous voulez participer au rendez-vous ? N’hésitez pas à laisser le lien de votre article en commentaire et je le rajouterai à la suite de ce billet!
PS bis : Si vous êtes tentés, merci de mettre le logo,
et de préciser que l’idée vient de TheChouille et de moi (avec un petit lien vers nos blogs :) )

 

Carambol’Ange, l’affaire Mamie Paulette de Clémentine Beauvais

22 avr

couv67292589

Carambol’Ange, l’affaire Mamie Paulette
de Clémentine Beauvais

Illustré par Eglantine Ceulemans

Pour Nel, ange de rang 47, c’est une mission comme les autres : aller chercher une âme sur Terre et la conduire au Ciel, dans sa voiture volante. Mais l’âme en question, c’est Mamie Paulette. Elle a 93 ans et 3 jours, Mamie Paulette, et un caractère trempé ; et elle a l’intention de comprendre pourquoi on a voulu se débarrasser d’elle – car elle en est sûre : elle a été assassinée !… Nel et Mamie Paulette mènent l’enquête, jusqu’en Enfer s’il le faut !

Nel est un ange. Le matin il va à l’école apprendre son métier avec l’espoir de gravir les échelons et pourquoi pas devenir archange plus tard! Il a beaucoup d’ambition!
L’après-midi est consacré à ses missions : à bord de son bolide pas comme les autres, prénommé  Marguerite, il va chercher les âmes des humains récemment passés de l’autre côté.

Aujourd’hui, sa mission est tous ce qu’il y a de plus banale : il doit aller chercher l’âme de Paulette Pétillon, âgée de 93 ans et 3 jours au moment de son décès. Mais Mamie Paulette est loin d’être une petite mamie classique : elle est fougueuse, déterminée, et quand elle a une idée en tête elle ne ‘a pas ailleurs! Il se trouve qu’elle est décédée d’une mort étrange : elle aurait tué par une bête dans la forêt. Or, une rumeur courait sur cette bête avant sa mort et une disparition avait eu lieu. Elle veut savoir ce qu’il s’est passé et va réussir à convaincre Nel de braver tous les interdits et de mener l’enquête à ses côtés.

Clémentine Beauvais offre aux jeunes (et moins jeunes :P ) lecteurs un roman plein d’énergie, d’humour et d’aventures. Et j’avoue que cette Mamie Paulette m’a bien plu! D’ailleurs, ma mamie s’appelle aussi mamie Paulette (alias Mamy Popo) et l’illustration qu’en fait Eglantine Celeumans lui ressemble beaucoup! A croire qu’elles la connaissent pour de vrai! lol Sans rire, cette Mamie est vraiment une mamie formidable. Elle m’a beaucoup fait rire surtout dans ses conversations avec le personnel soignant qui la croit sénile!
Je tiens par ailleurs à remercier Clémentine Beauvais car grâce à elle on sait ENFIN d’où vient le nom de ma collection de roman jeunesse préférée « Pépix« ! Merci à elle d’avoir élucidé ce mystère!! hihi

Note pour moi-même : Ne pas offrir pour l’anniversaire de ma Mamie Paulette à moi (c’est-à-dire aujourd’hui!!) un journal intime!

 


logo pepix

Concours des 5 ans : les résultats

21 avr

ob_5bc73a_5

Tout d’abord, je tiens à tous vous remercier pour votre participation et vos petits messages! ça fait plaisir et ça me donne encore plus envie de partager avec vous! J’aurais aimé tous vous faire gagner un petit quelque chose mais malheureusement je n’ai toujours pas gagné au loto! :p

 

J’en profite aussi pour remercier encore une fois mes partenaires qui ont été généreux!! Merci merci!!

Place au tirage au sort!

 

couv48880769

Les 4 gagnants sont :
Mylène
Kimysmile
L’O’Margaux
Lalou

 

Sac-romanceLes 3 gagnants sont :
Melcouettes
Mlleniall
Lecture mistigris

 Merci de m’envoyer par mail (azi-lis@voila.fr) votre adresse postale aussi vite que possible pour que je puisse les faire passer à mes partenaires!

Bravo à tous et encore merci!!
A bientôt pour de nouvelles aventures livresques!

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand

21 avr

couv69421994Titre : La vie est facile, ne t’inquiète pas

Auteur : Agnès Martin-Lugand

317p.

Michel Lafon, 2015

Résumé :

 Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.

********************

Les premiers mots

Comment avais-je pu, une nouvelle fois, céder à l’insistance de Félix? Par je ne savais quel miracle, il réussissait toujours à m’avoir : il trouvait un argument, un encouragement pour me convaincre d’y aller.

********************

Mon avis

Je n’ai pas pu attendre : dès que j’ai eu ce roman entre mes mains il a fallu que je le commence… pour ne plus pouvoir m’arrêter. Pourtant, je venais déjà d’être bouleversée par le premier tome (Les Gens heureux lisent et boivent du café). Mais je voulais savoir comment Diane arrivait à avancer, à recommencer sa vie après le drame qui a changé à jamais sa vie.
Je suppose que si vous vous êtes lancés dans la lecture de ce billet c’est que vous avez déjà lu le premier sinon arrêtez-vous là s’il vous plaît! Il ne faudrait pas vous gâcher ce magnifique roman!!
Donc je disais, Diane est revenue d’Irlande. Elle a réussi à faire une partie de son deuil et elle a décidé de reprendre sa vie en main et déjà elle commence par sa librairie-café : Les Gens heureux… Et il y a du travail! car même si Félix est sympathique, attachant et généreux, les affaires ne sont pas vraiment sont trucs! Diane remonte ses manches et s’attaque à redresser tout ça. J’ai eu mal pour elle quand elle l’annonce à ses parents… son père est vraiment quelqu’un de désagréable. Côté cœur, elle va réussir à aller vers quelqu’un d’autre : Olivier qui est un homme touchant, patient et attentionné.
Et puis, forcément, Diane va devoir affronter une nouvelle épreuve et repartir en Irlande. Elle va y retrouver sa famille d’adoption et bien sûr Edward…Une nouvelle fois avec ce roman, Agnès Martin-Lugand a su choisir ses mots avec brio pour parler de ses personnages et des épreuves de la vie. Des mots justes, touchants, éprouvants, émouvants. On vit les joies et les peines aux côtés de Diane. On rit, on pleure avec elle.
Ce roman c’est un fragment de vie, de réalité. On s’attache aux personnages et on a envie de faire partie de cette grande famille, d’être là pour panser leurs blessures.

Un petit extrait du début qui a parlé à mon cœur de bibliothécaire :

J’avais voulu que Les Gens deviennent un lieu convivial, chaleureux, ouvert à tous, où toutes les littératures trouvaient leur place. Je voulais conseiller les lecteurs en leur permettant de se faire plaisir, de lire les histoires dont ils avaient envie, et ce sans en avoir honte. Peu importait qu’ils veuillent lire un prix littéraire ou un succès populaire, une seule chose comptait : que les gens lisent, sans avoir l’impression d’être jugés quant à leurs choix. La lecture avait toujours été un plaisir pour moi, je souhaitais que les personnes qui fréquentaient mon café le ressentent, le découvrent et tentent l’aventure pour les réfractaires. Sur mes étagères, toutes les littératures se mélangeaient ; le polar, la littérature générale, le roman sentimental, la poésie, le young adult, les témoignages, les best-sellers et les titres plus confidentiels. C’était mon grand bazar où Félix, les habitués et moi nous retrouvions. J’aimais le côté chasse au trésor pour trouver LE livre. Les nouveaux clients étaient initiés au fur et à mesure par les uns et les autres.

En bref…

Merci à Agnès Martin-Lugand de m’avoir permis de vivre un peu aux côtés de Diane, une femme forte et courageuse, une femme volontaire et qui a envie de croire en l’espoir.
Si vous avez aimé le précédent, vous pouvez qu’aimer celui-ci, qui est dans la continuité émotionnelle.

logocoeur

C’est lundi, que lisez-vous? #201#

20 avr

c'est lundi

(logo réalisé par mes soins)

Qu’est-ce que j’ai lu cette semaine?

Geek Girl 3 de Holly Smale

couv29882194

Darwin’s game – 1 de Flipflops

couv14284034

Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand


couv25238608

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin Lugand

couv69421994

Carambol’Ange de Clémentine Beauvais

couv67292589

The Gentlemen’s Alliance Cross – 1 de Arina Tanemura

couv30645248

 

Qu’est ce que je lis en ce moment ?

Les Petites reines de Clémentine Beauvais

couv2638100

 Qu’est ce que je lirai la semaine prochaine ?


J’hésite avec La Malédiction de Néféret (nouvelle de la maison de la nuit), L’Année solitaire d’Alice Oseman et Derrière la porte de Sarah Waters…

Je commence par lequel d’après vous?

 

Bonne semaine!

Et vous que lisez-vous?

 Les autres participants à ce rendez-vous sont chez Galleane !

Et n’oubliez pas le concours des 5 ans du blog!
Vous avez jusqu’à ce soir minuit pour tenter votre chance!! (cliquez sur l’image!)
concours

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 520 autres abonnés