Roman historique

Le Fantôme de la Mary Celeste de Valerie Martin

couv44988673Le Fantôme de la Mary Celeste
Titre original : The ghost of the Mary Celeste
Auteur :  Valerie Martin

trad. de l’anglais (etats-Unis) par Françoise du Sorbier
385 p.
Albin Michel, 2016 (Les Grandes Traductions)

résuméEntre mythe et réalité, la grande romancière Valerie Martin, prix Orange pour Maîtresse, revisite l’histoire d’une des plus célèbres énigmes maritimes : le 4 décembre 1872, la Mary Celeste, un brigantin américain en route vers Gênes, est retrouvé dérivant au large des Açores. À son bord, aucune trace de l’équipage, de son capitaine, Benjamin Briggs, de son épouse et de sa fille qui l’accompagnaient. Pour le jeune écrivain Arthur Conan Doyle, cette disparition est une source d’inspiration inespérée. Pour Violet Petra, médium réputée dans les cercles huppés de Philadelphie, un cauchemar. Et pour le public de l’époque victorienne, obsédé par la mort, un fascinant mystère… Un navire surgi d’une brume semblable aux ténèbres, un écrivain naissant à la veille de la gloire, l’émergence d’une ferveur spirituelle troublante et inédite : trois trames qui convergent tout au long d’un récit aussi tumultueux que les océans menaçant d’engouffrer la Mary Celeste. Un roman ambitieux sur l’amour, la perte, et les légendes parfois plus fortes que la vérité.

çacommenceparLe Capitaine et sa femme dormaient dans les bras l’un de l’autre. Elle, nouvelle au monde marin, somnolait; son mari, navigateur chevronnée, épuisé par deux jours et deux nuits où des paquets de mer avaient balayé sans relâche l’avant de son navire lourdement chargé, était plongé dans un sommeil aussi profond que l’océan, apaisé maintenant, au-dessous de lui.
cequejenaipenséDans son dernier roman, Valerie Martin (auteur de Mary Reilly, Maîtresse, Indésirable…) s’est plongé dans la mystérieuse légende de la Mary Celeste.
Décembre 1872, le navire est retrouvée dérivant au gré des vagues au larges des Açores. Personne à bord, en mauvais état, mais encore navigable… Où sont passés les passagers? l’équipage? Que s’est-il passé à bord? mutinerie? abandon? piraterie?
Bons nombres d’hypothèses seront proposés dans le temps. Certaines farfelues, d’autres… mais aucune n’a jamais vérifié. Valerie Martin tente à son tour d’apporter sa pierre à l’édifice dans ce mystère. Mais elle le fait par le biais de la fiction. Ce livre n’est en aucun cas un documentaire. L’auteur est remontée dans le passé en abordant la légende d’une autre façon : celle des conséquences sur la famille et l’entourage des disparus.
Ainsi, le roman se déroule sur une période allant de 1859 à 1898. On fera ainsi la connaissance des disparus, de leur famille, une famille qui connaîtra drame sur drame, mais aussi de personnes qui s’intéresseront de près ou de loin à cette Mary Celeste.
L’auteur ajoute à son « enquête », une touche fantastique avec les personnages d’Hannah et Violet, deux femmes ayant le don de communiquer avec les esprits, les fantômes. Elle évoque ainsi toute une communauté de bourgeois de l’époque qui s’essayer au spiritualisme.
Valerie Martin trace ici le portrait d’une époque. Son récit est passionnant. On s’attache aux personnages (notamment à Hannah, Violet et Phoebe). L’auteur rythme son récit en utilisant des outils stylistiques différents : carnet de bord, journal intime, extraits d’articles, récit à la première personne. Notre chemin littéraire croisera même des célébrités tel le Docteur Arthur Conan Doyle, qui lui aussi a créé sa propre hypothèse sur ce navire.
J’ai apprécié lire et vivre ce roman au rythme des différentes traversées. J’avais l’impression, en passant d’un drame à l’autre, d’être ballotée entre es vagues d’un océan en colère.

Une fois le roman achevé, cette légende ne nous quitte pas… Aurons-nous un jour le fin mot de cette histoire?

12992811_10209213650040435_505270499_n
 Un roman historique hypnotisant. Valerie Martin invite le lecteur au cœur d’un véritable conte des mers, qui m’a fait pensé à des aventures qu’on a tous lus…

Advertisements

3 réflexions sur “Le Fantôme de la Mary Celeste de Valerie Martin

  1. Pingback: Bilan Mai 2016 |

  2. Tout à fait d’accord avec toi: une fois le roman terminé, on y repense encore… Et ce d’autant plus qu’il est aisé d’imaginer que nous ne saurons jamais ce qu’il s’est passé!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s