Roman policier

Le Rapt, le mort et le Marseillais d’Albert Salvadó

23560_1226425.pjpegLe Rapt, le mort et le Marseillais
titre original : El Rapte, el mort i el Marsellès

Auteur : Albert Salvadó

trad. du catalan par Michel Martínez

249 p.
Tinta Blava, 2004 (Noir c’est noir)

résuméUn bébé disparaît d´une clinique, apparentement sous les yeux de tout le monde. Un home apparaît mort dans sa baignoire avec l´estomac plein de somnifères, apparentement sans que personne ne l´a vue pas rentrer chez lui. Est ce qu´il existe une relation entre les deux affaires ? Àlex Samsó doit répondre à ces questions et à beaucoup d´autres dans une aventure que commence d´une façon très simple, mai que devient chaque fois plus mystérieuse. Et encore reste une surprise: un personnage très curieux nommé le Mairseillais. (Prix Série Noire 2000 en langue catalane)

 çacommenceparComment j’avais bien pu faire pour me retrouver dans une histoire pareille? Eh bien, par pur hasard, comme presque toujours dans cette vie. Vous devez certainement être d’accord là-dessus, on? Voyez-vous, je suis de ceux qui s’émerveillent sans cesse de ce qui survient dans leur entourage. Quand je pense qu’il y en a qui trouvent leur existence ennuyeuse! Bon sang, comment est-ce possible, puisqu’une minute n’est pas encore écoulée qu’une nouvelle surprise vous tombe sur le paletot?
cequejenaipenséLe Challenge Autour du monde littéraire me fait voyager ce mois-ci pas très loin : direction l’ANDORRE.
Et cette fois-ci, je découvre la littérature andorrane par le biais d’un roman policier.
Albert Salvado a reçu le prix Série Noire en 2000 pour ce roman.
Son personnage Àlex Samsó est assez hors norme pour un premier rôle dans un polar. J’ai l’habitude d’avoir des personnages très charismatiques, sûr d’eux, performant, parfois colérique et border line… Mais alors lui! rien à voir! Il est devenu flic par hasard on pourrait dire. Il n’est pas carriériste pour deux sous. Il est là pour avoir un salaire. Il sait que son père n’est pas fier de lui, que c’est collègue ne l’apprécie guère. C’est quelqu’un qui est partisan du mojndre effort, peu observateur, septique et qui parfois par excès de zèle commet des erreurs… on comprend son manque d’engoument quand on lui annonce qu’il va représenter son métier et son pays lors d’un échange avec Interpol : direction Rome! 
Et manque de chance pour lui, deux grosses enquêtes tombent sur sa nouvelle équipe : l’enlèvement d’un nourrisson, et la mort mystérieuse d’un homme. Et pour courronner le tout, il va devoir faire équipe avec un drôle d’énergumène : le Marseillais. Il s’agit d’un policier français (il apprendra plus tard qu’il est en fait catalan et même andorran comme lui). Ce dernier consacre la fin de sa carrière à former les policiers et à établir de nouvelles méthodes d’investigation efficace. Il a des méthodes et un comportement qui m’ont fait pensé au Sherlock Holmes incarné par Benedict Cumberbatch mais aussi un peu à mon cher Mentalist! Il ne parle pas pour rien. Il observe, analyse, combine, émet des hypothèses. La différence avec ces deux-là, c’est que le Marseillais sait déléguer certaines tâches (même s’il garde sa solution pour lui jusqu’à la fin!).
L’intrigue est bien construite et conçue. Chaque élément est à sa place et permet au lecteur de mener sa propre enquête. A nous de faire le tri parmi les fausses pistes. Il faut dire que les coupables sont très ingénieux et imaginatifs! Le final est très surprenant et intelligent.
Le ton est caustique, drôle. Le texte est rythmé par la personnalité d’Àlex Samsó. Il m’a fait rire ce personnage et quelque part sa maladresse et son manque d’implication est touchante maême si par moment j’ai eu envie de le secouer (mais il faisait lui même!). A la fin de cette enquête, et surtout après sa rencontre avec le AMrseillais, il ne sera plus jamais le même flic… enfin j’espère!
 12992811_10209213650040435_505270499_n Ce voyage dans la littérature andorrane m’a ravie. Je ne serais pas forcément aller vers ce roman toute seule et je suis donc ravie d’avoir découvert ce titre.
Un roman policier frais et différent de ce que je peux lire en ce moment.
Roman lu dans le cadre du Challenge Autour du Monde littéraire organisé par PetiteBelge
Prochaine escale en Juillet : l’ANGOLA
(voir « mon tour du monde littéraire » )
Advertisements

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s