Roman historique

La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett

couv46869004.gifLa Couleur des sentiments
titre original : The Help

Auteur : Kathryn Stockett
Trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Girard
Lu par Nathalie Hons, Nathalie Hugo, Cachou Kirsch, Valérie Lemaitre
525 p. / 17 h 50

Audiolib, 2011 (Actes Sud)

résuméChez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

çacommenceparMae Mobley, elle est née de bonne humeur un dimanche matin d’août 1960. Un bébé d’église, comme on dit. Moi je m’occupe des bébés des Blancs, voilà ce que je fais,et en plus, de tout le boulot de la cuisine et du ménage. J’en ai élevé dix-sept de ces petits, dans ma vie. Je sais comment les endormir, les calmer quand ils pleurent et les mettre sur le pot le matin, avant que les mamans aient seulement le temps de sortir du lit.

cequejenaipenséEt oui! ça y est! Enfin j’ai lu La Couleur des sentiments!
Dès les premières pages, le lecteur se retrouve plonger au cœur des années 60, à Jackson, Mississippi. Une région où le racisme est quasi omniprésent. Les Blancs dirigent les Noirs. Ces derniers ne sont bons qu’à les servir, tenir leurs demeures et jouer les nurses. Mais il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes.
Kathryn Stockett nous offre ici plus qu’un roman, je dirais plus un portrait d’une époque. A travers différents points de vue, différentes voix, le lecteur aura un panorama complet. Tour à tour, Minny, Aibeleen et Skeeter prennent la parole et raconte. Skeeter, fille de blanc, journaliste, veut comprendre. Elle va alors faire ce que personne avant elle n’a fait : elle va demander aux bonnes de lui parler de leur métier, de leur façon de vivre face aux comportements de leurs « maîtres ». Ces témoignages sont touchants, drôles, réalistes. Les histoires des unes et des autres se mêlent, se croisent, se répondent. On apprend à connaître cette communauté. On s’attache à ses femmes hors du commun. J’ai eu l’impression de vivre à leur côté, d’être moi aussi au fin fond du Mississippi, dans les années 60. C’est ça qui fait la puissance de l’écriture de Madame Stockett.  Le récit se passe au cœur de l’Histoire, à un moment clef vers la fin de la ségrégation. Rosa Parks a déjà dit non, et Martin Luther King lance son fameux « I have a dream! ».
J’ai vraiment apprécié tous les personnages clés mais mes préférées resteront sans aucun doute Minny et Aibeleen, deux femmes courageuses, chacune à leur façon. Elles sont attachantes, émouvantes. J’ai ri et pleuré avec elles.
En ce qui concerne la plume de l’auteur, elle est vraiment très agréable à lire. Elle adopte la linguistique de l’époque et du lieu. J’en ai d’autant plus apprécié la sonorité et l’accent grâce aux différentes actrices qui prêtent leurs voix (Nathalie Hons, Nathalie Hugo, Cachou Kirsh et Valérie Lemaître) aux personnages. Cela rajoute au rythme et à l’ambiance et cela est très appréciable : je me suis encore plus projetée ainsi. Documenté et envoûtant, le roman, malgré l’épaisseur, se lit tout seul.
12992811_10209213650040435_505270499_nUn roman historique passionné et passionnant. A lire si ce n’est pas déjà fait!
Il me reste désormais à visionner le film qui m’attend sagement dans ma DVDthèque depuis des années! Mais je voulais lire le roman avant de le voir! Yapluka!!

 

Advertisements

4 réflexions sur “La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett

    • Et moi il faut que je regarde le film maintenant! ça doit faire plus de deux ans qu’il est dans ma dvdthèque mais je ne voulais pas le voir avant d’avoir lu le livre!hihi

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s