Roman policier

Une fille parfaite de Mary Kubica

couv5319079.pngUne fille parfaite
titre original : The Good Girl

Auteur : Mary Kubica
Trad. de l’anglais (États-Unis) par Carole Benton
390 p.

Mosaïc, 2015

résumé« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

çacommenceparAssise dans le coin repas de la cuisine, je sirote une tasse de chocolat quand le téléphone se met à sonner. Perdue dans mes pensées, je continue de fixer par la fenêtre la pelouse recouverte d’un tapis de feuilles, mortes pour la plupart, en cet automne précoce.

cequejenaipenséVoilà un roman dont j’attendais beaucoup! Un peu beaucoup à cause de la miss Mycoton!!
La couverture et le titre attirent le regard. D’ailleurs j’ai ressenti de l’ironie à la lecture de ce dernier. Je n’ai pas relu le résumé avant de m’y plonger… et je n’ai pas pu le lâcher…
La construction de l’intrigue se passe en deux temps : une construction chronologique (précédemment et après) et une construction de poins de vue (le flic, la mère et le ravisseur).
La fille d’Eve, Mia, a disparu. Mais comme les rapports de cette dernière avec sa famille sont assez conflictuels (ils n’ont pas du tout le même train de vie), l’enquête de Gabe semble complexe. Est-ce une simple fugue, un enlèvement… mais dans ce cas-là pourquoi n’y-a-t-il pas de demande de rançon? Mia est quand même la fille d’un juge haut placé. Et plus il creuse, plus il semble dans une impasse.
Eve, la mère, sombre dans la dépression. Elle est malheureuse de son comportement vis-à-vis de sa fille, culpabilise, se ronge les sang, espère. Elle est la seule de la famille à croire à l’enlèvement. Le père est quelqu’un de détestable, d’odieux. j’ai eu une véritable allergie pour ce personnage. Il n’a pas de cœur et se fout vraisemblablement du sort de sa fille, même des mois après sa disparition. Il s’inquiète juste de sa réputation!
Le dernier personnage que l’on suit est Colin, le kidnappeur. Ainsi, on comprend qui il est, ce qu’il pense, pourquoi il l’a enlevé. Et c’est loin d’être simple cette affaire. Car Colin n’est pas un kidnappeur comme les autres. Même s’il veut paraître dur et inflexible face à sa victime, le lecteur va vite comprendre qu’il ne s’agit que d’une façade.
Mary Kurica, par le biais de cette chronologie et de cette triple narration, a construit une ambiance sombre, complexe, humaine et terriblement efficace. Les interrogations se multiplient, les pistes s’entremêlent, s’éclaircissent et quelques pages plus loin se compliquent. Le lecteur ne sait pas où il va mais une chose est sûr : il tourne les pages très vite pour le savoir! Les révélations foisonnent, mais on a l’impression que malgré tout la vérité s’éloigne, que le final attendu ne sera pas aussi évident que ça. Et en effet, je n’avais rien vu venir! La construction de la narration alterne passé et présent. Donc on sait comment l’enlèvement a pris fin mais ce qu’on ne connaît pas c’est ce qu’il s’est passé entre temps. Il faut démêler tout ça et le jeu des changements de points de vue va nous y aider. Et nous amener à un épilogue indispensable et très intelligent : en quelques pages ingénieuses, change toute la donne! Quelle ingéniosité! J’ai adoré être surprise par ces derniers mots!
12992811_10209213650040435_505270499_nUn thriller psychologique sacrément efficace! J’aime avoir été baladé tout au long du roman par l’auteur jusqu »à un rebondissement final insoupçonnable. A lire!!
Si vous avez aimé Séquestrée de Chevy Stevens, celui-ci devrait vous plaire (et vice versa!)

 

6 réflexions sur “Une fille parfaite de Mary Kubica

  1. J’avais vraiment beaucoup aimé également ! Je crois que le titre te « programme » psychologiquement aussi pour ne jamais envisager ce qui arrive vraiment…
    J’ai « Séquestrée » dans ma PAL alors je vais le faire remonter ! =)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s