Roman "jeunes adultes"

Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan

couv73727597Ma raison d’espérer

Titre original : Barely Breathing

Rebecca Donavan
Trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Catherine Nabokov

601 p.

PKJ, 2015

résumé« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…

çacommenceparIl y a six mois, j’étais morte. Mon cœur ne battait plus. L’air ne passait plus entre mes lèvres. C’était fini.
Même si, ces dernières années, j’ai tout fait pour qu’on m’oublie, l’idée que, pendant un instant, j’ai cessé d’exister n’en est pas moins intolérable. Alors j’ai choisi de chasser cet épisode de ma mémoire.

cequejenaipenséAprès un premier tome très éprouvant (mon avis), il me tardait de retrouver Emma et de savoir qu’elle sort la vie lui réserver. Évidemment, vu le côté sadique de l’auteur😛 , je me doutais bien que tout n’allait pas être enfin tout rose pour elle. Ça aurait trop simple et puis pas très logique vu la puissance émotionnelle du premier tome.
Une nouvelle fois, j’ai été embarquée dans le récit par la plume de Rebecca Donovan et il me tarde d’avoir la suite entre les mains pour retrouver les personnages (en espérant que cette trilogie leur offre une vrai happy end… bien méritée vous pouvez me croire).
On retrouve donc Emma quelques mois après la fin dramatique du premier. Elle peut enfin tourner la page, tenter d’oublier sa vie chez son oncle et chez sa tante. Elle vit désormais chez sa meilleure amie/sœur/confidente, Sara. Hantée par son passé, ce n’est pas évident d’aller de l’avant, de goûter à ce bonheur tout neuf. Contre toute attente, elle décide de retourner vivre auprès de sa mère. Elle qui l’a abandonné, qui n’a jamais pris de ces nouvelles… mais Emma, fidèle à elle-même, espère, veut y croire. Elle veut une vraie famille alors pourquoi pas essayer de pardonner. Mais le quotidien chez sa mère est peu reluisant. Celle-ci est alcoolique et les hommes défilent à la maison. Emma se mûre à nouveau dans le silence et cache la réalité à Sara et à son petit ami Evan. Et de nouveau ce silence la ronge, la détruit… Les disputes et les bagarres s’enchaînent avec sa mère jalouse, intéressée. les mots qu’elle jette à Emma sont acides, incisifs, mauvais, destructeurs… Ils font mal… et j’avais la gorge nouée pour Emma, j’avais envie de hurler, de l’aider, de secouer cette mère qui n’a droit à ce nom que pour le côté biologique du terme. En tant que lecteur, on prend en pleine face la violence psychologique des mots, et on ne peut que se mettre à la place d’Emma.
Emma ne s’apitoie même pas sur son sort. Elle tente de l’aider malgré tout. Veut y croire. Cette fille est un ange malgré tout ce qu’elle a enduré et vécu… elle a une générosité à toute épreuve. J’ai tout particulièrement adoré sa relation avec Evan. Ce garçon est une perle : doux, attentionné, patient. Il la couve, la surprotège (et elle comprendra au cours du roman pourquoi il agit ainsi). Les moments où ils sont ensembles sont tellement apaisant, tellement mignon… bref, je craque pour eux deux😉
Sara et Emma ont également une relation à part. Très fusionnelles, les deux ados sont comme des sœurs. Sara est consciente de la détresse de son amie mais elle se sent impuissante face à ses cauchemars. Comment aider une personne qui a déjà vécu autant de drames dans sa vie?
Un nouveau personnage fait son entrée en scène : Jonathan. C’est le nouveau petit ami de la mère d’Emma. Beaucoup plus jeune que sa mère, il agit comme un catalyseur avec elle. Mais avec Emma aussi. Plus proche en âge, une connivence se crée entre eux. Mais on sent que Jonathan a un passif lui aussi et ces réactions souvent violentes m’ont fait craindre le pire pour Emma. Car cette dernière trouve en lui une oreille attentive. Sa part d’ombres en elle fait écho chez lui. Ils se comprennent, s’entraident. J’ai aimé son côté grand frère avec elle mais j’avais peur que cette relation dérape…
Une nouvelle fois, l’auteur aura su jouer avec mes sentiments! Un vrai tempête d’émotions : on rit, on pleure, on tremble, on a la chair de cocotte, on angoisse… 
Et comme l’auteur est sadique avec ses personnages (ben oui je l’ai bien dit en début de cette chronique), la fin est telle qu’il me tarde d’avoir l’ultime tome des aventures d’Emma, Evan et Sara entre mes mains!
12992811_10209213650040435_505270499_nUn second tome toujours aussi éprouvant émotionnellement parlant. Et même s’il n’y a plus l’effet découverte du premier (et de son ambiance), on se laisse porter par l’intrigue et des personnages toujours aussi attachants.

 

3 réflexions sur “Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s