Roman

Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty

couv67553311Petits secrets, grands mensonges

Auteur : Liane Moriarty

trad. de l’anglais (Australie) par Béatrice Taupeau

475 p.

Albin Michel, 2016

résuméJane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.

çacommencepar« Une soirée quiz entre parents d’élèves? s’étonna Mrs Patty Ponder. On dirait plutôt une émeute. Qu’est-ce que tu en penses, ma petite chatte? »
Aucune réaction. Marie-Antoinette somnolait sur le canapé, indifférente aux hurlements vibrants de colère qui perçaient l’air froid de la nuit calme.

cequejenaipenséQuand on commence la lecture de ce roman, il y a comme un petit air de Wisteria Lane.
Mystères, rumeurs, scandales, amitié sont au rendez-vous… mais aussi un drame.
Lors de la soirée quiz de l’école maternelle de Pirriwee Public, quelqu’un est mort. Qui? Comment? Pourquoi? Liane Moriarty ne nous le dévoilera que dans les ultimes pages. A nous de mettre les éléments en place pour comprendre et faire des hypothèses. Pour ma part, j’ai pensé plus d’une fois que j’avais trouvé qui était la victime et qui était le coupable. Mais je me suis trompée à chaque fois! J’adore ça!!
Si vous aussi vous avez envie de vous faire promener par les rumeurs foncez et vous aussi vous vous exclamerez « Non pas eux! ».
Jane vient d’arriver dans le quartier et assiste comme toutes les mères du coin à la rentrée en maternelle. Elle dénote dans la « faune » locale. Des gens aisés, bourgeois. On se demande comment elle a atterri là. Heureusement pour elle, elle pourra compter sur le soutien de Madeline dont la plus jeune fille fait sa rentrée également, ainsi que sur Céleste. Dès ce premier jour, le fils de Jane se fait remarquer. Il aurait étranglé une petite fille. Les mères le pointent directement du doigt. ça ne peut être que lui, le nouveau, qui n’a pas de manière… il n’y a qu’à voir sa mère! Sympa l’accueil et l’ambiance hein? On n’en oublierai presque qu’il s’agit d’enfant de 6 ans, et d’une école maternelle! Car la guerre est déclarée entre les 2 clans des mères : pour ou contre ce petit garçon. Les coups bas se multiplient (interdiction de jouer avec lui, pas d’invitation aux anniversaires…).
Les rumeurs vont bon train et l’ambiance est assez tendue. Car c’est bien ça le sujet de  ce roman : les rumeurs et leurs conséquences.
Parallèlement au récit de ce quotidien de mères et d’enfants, l’auteur nous amène dans le présent : lors d’un quiz dans cet école, il y a eu un drame… on comprend vite que quelqu’un a perdu la vie. Est-ce un accident? un meurtre? un enfant? un adulte? Le lecteur est complètement dans le flou. Un inspecteur mène l’enquête. Il sent que cette histoire est loin d’être aussi simple que dans un premier abord. Il multiplie les interrogatoires.
L’auteur, Liane Moriarty, a construit son récit d’une manière très originale. Une nouvelle fois, nous avons une construction passé et présent, avec alternance de point de vue. Rien de bien nouveau. C’est un procédé qui permet au lecteur de voir les personnages évolués dans le passé, et de mettre au clair leur comportement et leurs relations présentes. Ce qui fait l’originalité de ce récit ce sont les fins de chapitres. Les dernières lignes sont consacrées aux voix des personnages interrogés par l’inspecteur Adrian Quinlan (patronyme de la personne : sa réponse). Et ce sont ces éléments qui petit à petit attirent notre attention, nous fait comprendre l’ampleur du drame… et on se demande quand est-ce que l’auteur va lâcher enfin le morceau! On veut tout savoir. Et du coup, le roman se dévore d’une traite! Quelle ingéniosité de la part de Liane Moriarty!
J’ai adoré son trio d’héroïnes, Madeline, Jane et Céleste.  Chacune d’entre elles va devoir, le temps de cet instant de vie capturée par l’auteur, faire face à d’épineux problèmes, avec un degré plus ou moins grave. Je me suis attachée à elles et j’étais frustrée de devoir les quitter.
Heureusement pour moi, je sais que je les retrouverai dès 2017 en chair et en os car ce roman va être adapté en série tv sous le titre Big Little eyes par HBO. Et des actrices que j’aime beaucoup les incarneront : Nicole Kidman (Céleste), Reese Witherspoon (Madeline) et Shailene Woodley (Jane). Au casting également Alexander Skarsgård (True Blood), Zoë Kravtiz (Divergente), James Tupper (Revenge)… Bref, du beau monde nom? Vivement 2017 !
Pour finir, une petite citation qui résume parfaitement l’ambiance du roman :
Elle comprit que le mal sévit à divers degrés ici-bas. Les petits préjudices que l’on cause lorsque l’on médit. »
en brefUn roman  que je n’ai pu lâcher avant l’ultime rebondissement. Des personnages charismatiques, vivants et attachants. Bref :  COUP DE COEUR!!!!
 coup de coeur

3 réflexions sur “Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty

  1. Pingback: Bilan Septembre 2016 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s