Roman

La Ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu

couv3710294La Ballade de l’enfant gris

Auteur : Baptiste Beaulieu

413 p.

Mazarine, 2016

résuméJo’, étudiant en médecine de 24 ans, se rend ce dimanche dans la chambre de Noah, un petit garçon de 7 ans qui se demande pourquoi sa mère ne vient jamais le voir. Ce jour-là, une déchirure se produit, qui poussera Jo’ à partir en voyage jusqu’au bout du monde, accompagné d’un petit fantôme. Il part sur les traces d’une femme mystérieuse.

çacommenceparLe nombre total d’étoiles dans l’univers tombe-t-il pair ou impair? Jonas ne savait pas, mais la question lui paraissait importante.

cequejenaipensé J’étais très curieuse de découvrir ce roman qui fait pas mal parler de lui en ce moment. tout comme son auteur d’ailleurs, Baptiste Beaulieu. Vous avez peut-être vu sa vidéo parlant de son métier passer sur les réseaux sociaux. Dans son nouveau roman, il allie son métier (médecin) et sa passion (l’écriture). Entre passé et présent, il va nous conter l’histoire de Jonas, jeune interne en pédiatrie et de Noah, un de ses petits patients. Jonas ou Jo’ comme on ‘appelle dans ce récit, est un jeune homme intelligent, observateur et intuitif ce qui l’aide énormément dans son métier. Son intuition va l’amener à se rapprocher d’un jeune enfant, Noah ou No’, l’enfant gris, atteint d’une maladie du sang. Cet enfant est seul et souffre de cette solitude. Sa mère ne vient le voir que très rarement. Ce qui met en colère le personnel soignant. Ce qui désespère ce petit homme qui pense qu’elle ne l’aime pas. Pourtant dès qu’elle est là, ses yeux pétillent. 
Le roman est construit en alternance de deux temps : AVANT et APRÈS ce que Jonas nomme la déchirure.
Le Avant se rapprochant de celle-ci, le Après cherchant à la comprendre.
Le Avant mène Jonas à s’interroger sur l’humain, sur son métier, à s’attacher à No’. Le Après l’aidera à comprendre cet attachement, l’aidera à avoir des réponses au comportement de la mère qui est loin de ce qu’on peut imaginer.
Cet « après » qui mènera Jo’ sur les pas de cette femme inconnue, à Rome, à Jérusalem. 
L’écriture de Baptiste Beaulieu est hypnotique. Ce jeu entre passé et présent, avec le mystère entourant à la fois cette « déchirure » et le passé de la mère, enchaîne le lecteur : il tourne les pages pour savoir où l’auteur veut l’embarquer. Il veut aussi comprendre. Car ce petit enfant gris hante les pages de ce récit. Et tout comme Jonas, on espère qu’il saura trouver la paix.
L' »enquête » de Jonas donne le ton et le rythme de l’intrigue. Et alors qu’il découvre une nouvelle piste, que l’auteur en dévoile un peu plus sur ce passé, il nous attire de nouveau à l’hôpital aux côtés de Jo’ et No’. C’est parfois frustrant j’avoue. Mais l’auteur ménage son suspens car ce qu’il met à jour explique beaucoup de chose… il faut toujours se méfier des premières impressions… surtout dans les romans!
en bref Énormément de thèmes se bousculent et se répondent dans ce récit de Baptiste Beaulieu. Des thèmes forts et denses… un roman riche en réflexion et en humanité. (et si vous voulez savoir pourquoi je conclus ce billet par une pivoine, il va vous falloir lire le roman😉 )

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s