Roman

D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

couv58912878D’après une histoire vraie

Auteure : Delphine de Vigan

Un livre audio lu par Marianne Épin

8h56 / 477 p.

Audiolib, JC Lattès, 2015

résumé « Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. » Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

cequejenaipensé Ce roman est troublant. Troublant et puissant. Une fois terminée sa lecture, il faut un moment pour rassembler ses idées, savoir ce qu’on en pense au final. en cours de lecture, énormément d’interrogations me sont venues en tête. Des doutes, un sentiment de flou, d’incertitude. Quel est la part de réalité? celle de la fiction? Delphine de Vigan a réalisé là un roman d’exception. La construction est soignée, réfléchie. Chaque élément est à sa juste place. Conçu comme un thriller psychologique, la tension est palpable.

Le personnage de son roman s’appelle Delphine. Elle est écrivain, vient d’écrire un roman sur sa mère. Et elle a du mal à rebondir. Elle a l’impression d’avoir tout donné avec ce titre qui a bousculé beaucoup de chose en elle, dans sa famille également. Ce n’est évidement pas s’en rappeler l’histoire de l’auteure elle-même. Mais j’y reviendrai plus tard. Alors que cette Delphine angoisse de ne plus savoir quoi écrire, le terrible syndrome de la page blanche que tout auteur redoute, une femme entre dans sa vie. On la nommera L. L. est serviable, attentionnée, compréhensive. Elle va aider Delphine, l’épauler, la conseiller dans cette terrible période. Petit à petit, L. prend de la place, s’incruste. Quand Delphine nous raconte ce moment de sa vie, elle n’a pas vu L. depuis des mois. On comprend qu’il s’est passé quelque chose et que revenir sur tout ça est un moyen d’analyser la situation, de comprendre cette relation que les deux femmes ont entretenu. Ce témoignage est un moyen cathartique pour Delphine de démêler la réalité. Au cours de ses multiples réflexions, certaines titillent le lecteur, le mettent en alerte sur la dangerosité de cette L.. L’ambiance et les sensations dégagés par les mots utilisés ne présagent rien de bon.

Ce roman est présenté à la fois comme une auto-fiction et une fiction. L’auteure se livre,  raconte, parle d’elle mais insinue également de l’imaginaire dans son récit. Elle se (ré)invente un pan de son histoire. Cela est fait de telle façon qu’on ne peut dénouer ce qui fictif et ce qui ne l’est pas. Et au final même dans la partie de ce qui ne « l’est peut-être pas », on doute du côté véridique. Delphine de Vigan a réussi à insinuer le doute dans l’esprit de son lecteur. Des deux hypothèses proposées laquelle est la vraie?

J’avoue qu’il est très difficile de parler de ce roman sans trop en dévoiler. Je me suis surprise plus d’une fois à commenter ma lecture, à avertir Delphine, pour au final douter. Oui je crois que le maître mot de cette lecture restera le doute. D’ailleurs, Delphine-personnage rencontre un jour un lecteur qui lui dit qu’un auteur doit dire la vérité dans ses romans, car sinon il se sentirait trahi.

J’étais d’humeur maussade quand je suis sortie du café. C’était donc … vrai, voilà ce que les gens attendaient, le réel garanti par un label tamponné sur les films et sur les livres comme le label rouge ou bio sur les produits alimentaires, un certificat d’authenticité. Je croyais que les gens avaient seulement besoin que les histoires les intéressent, les bouleversent, les passionnent. Mais je m’étais trompée. Les gens voulaient que cela ait lieu, quelque part, que cela puisse vérifier. Ils voulaient du vécu.

Dans l’entretien à écouter à la suite de la lecture du roman dans l’édition Audiolib, l’auteur explique que sa grand-mère a trouvé le truc qui fait qu’une des deux hypothèses ne tient pas… c’est malin parce que depuis je cherche ce qu’est ce petit détail!!

en bref Un roman dont j’avais entendu beaucoup de bien et pour lequel j’avais beaucoup d’attente. Et je suis très loin d’être déçue! Une lecture qui me suivra longtemps.
Advertisements

6 réflexions sur “D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

  1. Je suis super heureux que celui ci t’ait plu !!!!
    Il est GE NIAL, il a plusieurs niveaux de lecture et c’est pas dit que je ne le relise pas tout bientot !!!! (Parce qu’il arrive en poche début janvier !!!)

  2. Bon j’ai un souci pour mettre des com sur WP du coup j’essaie sur ton blog pour voir si ça passe je te laisse supprimer après si tu veux 😛
    En passant, j’ai lu que No et Moi de Delphine de Vigan, celui là j’ai entendu parler mais j’ai peur de pas aimer… :-/

    • oups désolée pour le temps de réponse! mais ça fonctionne! lol J’ai pris du retard sur le blog et je suis en train de le rattraper!
      Et pour ce roman il est vraiment épatant!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s