Bande dessinée

Invisible de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini

couv15348262Invisible

Auteure : Charlotte Bousquet

Illustratrice : Stéphanie Rubini

n. p.

Gulf Stream, 2015

résuméEn classe comme dans sa famille, Marie est invisible. Sa passion ? La couture et les bijoux faits main. Lorsqu’elle observe les autres filles, elle se trouve laide, grosse, inutile. Le seul qui la voit, c’est Soan. Mais ce regard est capable de faire éclore chez Marie une nouvelle confiance en elle. Une confiance bien fragile.
 

çacommencepar Ne me cherchez pas sur la photo de classe. Je n’y suis pas; Je n’y suis jamais de toute façon.

cequejenaipenséCharlotte Bousquet et Stéphanie Rubini signe une nouvelle fois une bande dessinnée très émouvante. Après avoir abordé le thème de l’homosexualité dans Rouge Tagada, elles évoquent ici la détresse émotionnelle d’une adolescente, détresse qui la poussera jusqu’au suicide.
Marie, c’est peut-être vous. Marie, c’est moi. Je me suis reconnue en elle. Mon « moi » adolescente s’est rappelé à moi. L’adolescente seule, pas à l’aise dans son corps, dans sa tête. Moquée par ses camarades, rejetée. Amoureuse du mauvais garçon. Les petites papillons dans le ventre quand celui-ci nous adresse la parole, et la désilusion quand on se rend compte qu’il en aime une autre.
 Charlotte Bousquet a su mettre des mots sur cette solitude et cette détresse psychologique de l’adolescence. C’est fait avec beaucoup de justesse et de pudeur. Les sentiments évoqués sont réalistes. L’illustratrice, Stéphanie Rubini, retranscrit tout ça dans ses dessins expressifs et colorés au gré des humeurs du personnage principal.
Les sentiments à l’adolescence sont à fleur de peau. Et cette bande dessinée le rappelera aux adultes qui la liront et peut-être feront-ils plus attention aux signaux d’appel des ados de leur entourage.
La fin est dure et éprouvante; on réalise que finalement Marie n’était pas si seule qu’elle le pensait, qu’on remarque son absence…
en bref Une bande dessinnée qui évoque avec beaucoup de justesse et de délicatesse les émotions d’une jeune ado mal dans sa peau, dans sa vie.

Une réflexion sur “Invisible de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini

  1. Pingback: Bilan Septembre 2016 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s