Roman "jeunes adultes"

Need de Joëlle Charbonneau

couv41278483Need
Titre original : Need

Auteure : Joëlle Charbonneau

trad. de l’anglais par Amélie Sarn

314 p.

Milan, 2016

résuméLes adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social promettant de répondre à tous leurs besoins sous couvert d’un total anonymat… quels que soient ces besoins et leurs conséquences, et à condition d’inviter six amis à le rejoindre. Kaylee demande un rein pour sauver la vie de son frère, mais le site réclame de dangereuses contreparties…

çacommenceparDésir : Envie de posséder un objet ou de réaliser un rêve.
Besoin : nécessité de détenir quelque chose ou d’accomplir un acte essentiel à votre vie.
De quoi avez-vous besoin ?

cequejenaipenséJoëlle Charbonneau signe un nouveau roman terriblement dérangeant car terriblement plausible…
Les dangers des réseaux sociaux et ses dérives. L’égocentrisme grandissant du genre humain. Le consumérisme. Dans Need, l’auteure pousse à sa façon un signal d’alerte sur tout ça, montre du doigt jusqu’où l’humain est capable d’aller pour son propre intérêt. Et ça fait froid dans le dos. Ce qui est évoqué ici est quelque chose dont je me rends compte au quotidien en fréquentant des ados. Beaucoup (mais pas la majorité heureusement!!) ne voit pas plus loin que leur propre confort, l’argent et ne se rend pas compte des conséquences de leurs actes (j’ai eu droit à un élève de seconde qui télécharge illégalement de la musique et qui m’a dit « pas grave, ils sont déjà riches! »).
La tranquillité du train-train quotidien du lycée de Nottawa va être perturbé par l’apparition d’un site internet NEED. ce dernier a pour introduction :
Désir : Envie de posséder un objet ou de réaliser un rêve.
Besoin : nécessité de détenir quelque chose ou d’accomplir un acte essentiel à votre vie.
De quoi avez-vous besoin ?

Un mail avec un lien d’inscription vers le site arrive dans la boîte mail de l’héroïne, Kaylee. Pour rejoindre le réseau, il lui faut inviter à son tour plusieurs autres personnes fréquentant aussi le lycée. Le système fonctionne à merveille, devient viral, et bientôt tout le monde est inscrit et fait des demandes. Le site est anonyme donc personne ne sait qui demande quoi. Si les premières demandes sont anodines (téléphones, bonnes notes…) très vite, la possibilité d’obtenir les choses dont on rêve aussi facilement exacerbe les désirs et très vite les dérives apparaissent. En échange, le site propose des missions aux élèves. Et les missions seront de plus en plus étranges.
L’auteur s’mause à changer les points de vue. Ainsi, le lecteur se retrouve tour à tour dans la tête de divers personnages. Ainsi, l’intrigue évolue vite, donne un rythme soutenu et haletant. Les pages défilent, le ton est de plus en plus noir, voire violent. La tension s’accroît jusqu’à un final explosif mais qui ne m’a pas forcément étonné car au cours de ma lecture j’avais émis cette hypothèse.
cependant, même si on change de point de vue, pour moi le personnage phare du récit reste Kaylee. Cette jeune ado est loin d’être la coqueluche du lycée. En effet, son père les a abandonné quelques années plus tôt, son frère est très malade et a besoin d’un donneur compatible au plus vite. C’est devenu son obsession. Mais ce combat et cette colère qui bouillonne en elle, l’a fait mûrir un peu plus vite que ses camarades. Elle est réfléchie, observatrice, intuitive. Elle est également combative et déterminée. Ce sera une des premières à comprendre que quelque chose n’est pas normal avec NEED, et elle va chercher à trouver qui se cache derrière.
Une fois l’aventure commencée, il est difficile de s’en détacher. Déjà, comme dit précédemment, par la construction rythmée par la succession de points de vue qui font avancer l’histoire. Mais aussi d’autre part, parce que le récit est ramassé sur une très courte période temporelle : tout se passe vite, tout s’enchaîne, et il devient difficile de lâcher les personnages à des moments de tension extrême. En tout cas, personnellement je ne pouvais pas les quitter. J’aurai eu l’impression de laisser un ami au pire moment possible, de l’abandonner au moment où il aurait le plus besoin d’aide!
J’ai également apprécié la solution proposée par l’auteure (normal puisque j’y avais pensé!! hihi) et ainsi que la fin qui laisse présager que le pire n’est peut-être pas encore arrivé!
en bref Un roman prenant, vivant, réaliste.

Une réflexion sur “Need de Joëlle Charbonneau

  1. Pingback: Défi Pocket jeunesse novembre 2016 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s