Feel good books/Roman

Tu comprendras quand tu seras grande de Virginie Grimaldi

couv19890698Tu comprendras quand tu seras grande

Auteure : Virginie Grimaldi

509 p.

Fayard, 2016

résuméA 32 ans, Julia, psychologue ne croit plus au bonheur. Après avoir perdu successivement son père, son fiancé et sa grand-mère, elle se laisse aller sans réagir. Jusqu’au jour où elle répond, sur un coup de tête, à une offre d’emploi de thérapeute en maison de retraite à Biarritz.

çacommencepar C’était un samedi soir comme les autres. Il n’avait pas vocation à rester gravé dans ma mémoire, pourtant je me souviens de chaque détail. C’est l’apanage des moments traumatisants, paraît-il. Ils s’incrustent si profondément dans le cerveau et dans la chair qu’on ne cesse de les revivre par la suite, comme un film dont on visionne la même scène à l’infini.

cequejenaipensé Le mois dernier j’avais adoré Le Premier jour du reste de ma vie et j’avais eu également la chance de rencontrer l’auteure au salon Lire en poche. J’avais très envie de lire son nouveau roman. C’est désormais chose faite grâce aux éditions Fayard que je remercie.
Une nouvelle fois, Virginie Grimaldi ouvre son coeur, sa plume pour nous parler d’une femme en pleine reconstruction. Cette femme c’est Julia, jeune psychologue, qui jusque là pensait être heureuse. Jusqu’au soir où elle a reçu un coup de téléphone lui annonçant le décès de son père… A partir de là tout s’effondre autour d’elle, tout semble disparaître : son père, son couple, sa grand-mère.
Pas d’auto analyse pour elle, elle ressent du vide, et en peine dépression et vit sur le canapé de sa meilleure amie. Et puis elle décide de repartir, d’essayer d’avancer coûte que coûte. Elle répond sur un coup de tête à une annonce pour un emploi de psychologue dans une maison de retraite, à deux pas de chez sa mère à Biarritz… Sa ville, son bonheur, son océan… Mais seule sa meilleure amie saura où elle est. Sa première impression sur son nouveau lieu de travail et de vie est assez morose… comment oublier la tristesse dans ce lieu? Mais les petits vieux de la Maison de retraite Les Tamaris vont lui réserver bien des surprises. Dans ce lieu de fin de vie, elle va réapprendre la vie, le sens de l’espoir, apprécier chaque petit moment de bonheur….
J’ai ADORÉ vivre dans cette maison de retraite avec Julia. On apprend à la connaître, on la voit (avant elle-même!) s’épanouir, sourire, oublier, avancer. Et puis autour d’elle il y a tout un éventail de personnages haut en couleurs, tous aussi attachants les uns que les autres. J’ai été imprégnée par l’ambiance, j’entendais rire les personnages, je les voyais pleurer, j’entendais le brouhaha dans la cantine, je sentais les embruns face à l’océan. Virginie Grimaldi a su une nouvelle fois donner une âme à tous ses personnages. On les voit s’animer sous nos yeux. Et on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie pour eux. Les pages se sont tournées toutes seules, je n’ai rien vu venir. Je me suis laissée porter par l’auteure et elle m’a bien eu avec ce final étonnant!
Je me sentais tellement bien avec eux que j’ai été triste de tourner la dernière page, j’aurais aimé rester encore un moment avec eux, aux Tamaris… et je ne peux que vous convier à aller passer un bref séjour auprès d’eux! Vous en repartirez avec le sourire! 
en bref Coup de coeur pour le dernier Virginie Grimaldi! Une très très belle histoire d’amitié, d’amour… de vie ! N’hésitez pas à le découvrir à votre tour!
coup de coeur
tamaris-3 

3 réflexions sur “Tu comprendras quand tu seras grande de Virginie Grimaldi

  1. Pingback: Défi Pocket jeunesse novembre 2016 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s